Le blog des voyageurs à vélo

15 bonnes raisons de découvrir l’Inde du sud à vélo

L’Inde à vélo ? Quelle drôle d’idée…L’Inde, ses villes bruyantes, chaotiques, sa circulation infernale, ses routes abîmées par la mousson, ses conducteurs de bus complètement inconscients –voire débiles-….Il faudrait être fou pour vouloir pédaler dans ces conditions !

Et pourtant, nous avons trouvé 15 bonnes raisons de prendre son vélo et de partir à la découverte de l’Inde du sud. Chacune de ces raisons constitue pour nous un souvenir fort de nos deux mois passés à pédaler. L’Inde ne laisse jamais indifférent, encore moins à vélo…

1/ Se contenter des plaisirs simples après une journée de galère : une bonne douche, un bon thali et un repos bien mérité
2/ Découvrir le Kerala et comprendre pourquoi cette région est surnommée « God’s own country »
3/ Pédaler entre l’océan indien et les backwaters dans la région d’Alleppey, une des plus belles routes de notre voyage
4/ Rouler au son des prières des temples hindous et s’imprégner de la ferveur religieuse du Tamil Nadu
5/ Lâcher les freins dans une descente à 13% au milieu des plantations de thé et des champs de cardamone, dans la région de Munnar
7/ Reposer ses jambes fatiguées par deux mois d’efforts avec une séance de Yoga ou de massages ayurvédiques
8/ Profiter des nombreux « magasins » de vélo présents sur la route pour régler les ennuis mécaniques à petits prix sous les regards curieux de la moitié du village
9/ Apprendre à rouler à vélo dans un milieu hostile : la ville indienne, ses camions, bus, motos, tuk-tuk, vaches, chèvres, singes, etc.
10/ Se réjouir de ne pas avoir à prendre les bus bondés, les trains ou les tuk-tuk !
11/ Siroter un cocktail Moksha dans un bar colonial du quartier juif de Fort-Cochin tout en dégustant le « catch of the day » après une dure journée de vélo
12/ Comprendre que les indiens n’appréhendent pas tout à fait de la même manière les notions de vie privée et d’espace vital
13/ Répondre à 70 « hi ! » et à 20 « Welcome to India !» par jour
14/ Se baigner dans l’océan Indien après une étape longue de 100kms, et admirer le coucher de soleil sur la plage paradisiaque de Marari beach
15/ S’offrir une nuit dans une belle chambre d’hôtel pour le prix d’un camping en France

Et même une 16eme  en bonus: ressentir une vraie fierté, une fois le périple terminé , celle d’avoir accompli quelque chose de spécial.

Plus d'articles sur le voyage à vélo :)

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>