Le blog des voyageurs à vélo

Découvrir l’est du Canada à vélo

Paul Forest est un habitué des longs périples à vélo : l’Euro vélo 6, la Suisse, l’Autriche, la Grèce, les Etats-Unis, etc. Aujourd’hui il nous raconte son voyage à vélo dans l’Est du Canada. Ce superbe voyage l’a emmené à traverser le Québec et les provinces maritimes de l’est du Canada. 

Voyage en solitaire. Eté 2014.

Mon voyage à vélo de Joliette (Québec) à Halifax (Nouvelle Écosse)

Départ de Joliette le 16 juillet 2004 à vélo de cyclotourisme et retour en train depuis Halifax (Nouvelle-Écosse) à Montréal.

  • Distance parcourue : environ 1655 km
  • Moyenne quotidienne de 110 à 130 km.

Le but du voyage était de participer à la réunion annuelle de l’Association des Forest d’Amérique qui se tenait à Bridgetown, Nouvelle-Écosse, tout en découvrant ce coin de pays que je ne connaissais pas. Et ensuite, de poursuivre jusqu’à Halifax à vélo pour revenir en train à Montréal.

Mon équipement pour cette découverte de l’est du Canada à vélo

Vélo de cyclotourisme Devinci Caribou avec porte bagages à l’avant et l’arrière portant en tout 4 sacoches Arkel et une tente pour 2 personnes.

Je transportais le matériel pour les repas, réchaud au gaz, vêtements de pluie, 2 ensembles cuissard et chandail de vélo, vêtements de ville, trousse d’hygiène, outils divers, appareil photo, sac de couchage Kanuk 3 saisons et matelas de sol auto gonflant.

Mon parcours

Parcours voyage vélo Québec

Départ de Joliette vers Berthierville par de petites routes de campagne le long de la rivière Chaloupe et la Bayonne en zone agricole.

Puis, de Berthierville, j’ai emprunté le trajet de la vélo route #5 le long de la rive Nord du fleuve St-Laurent jusqu’à Québec, soit une distance d’environ 235 km. Plusieurs villages pittoresques et de beaux points de vue sur le fleuve et sa rive sud : Yamachiche, Louiseville, Maskinongé, Trois-Rivières, Cap de la Madeleine, Champlain, Ste-Anne de la Pérade, Portneuf, Ste-Foy.

De Québec, j’ai choisi de prendre le traversier vers Lévis pour éviter les 2 ponts au-dessus du St-Laurent où la circulation est intense.

Après une montée raide depuis le quai de Lévis, j’emprunte cette fois le trajet de la Vélo Route #1 qui m’amène à Rivière Du Loup en suivant la rive sud du fleuve St-Laurent.

Encore ici, je traverse de beaux villages, une nature variée de paysages agricoles et marins, villages de pêcheurs, d’artisans sculpteurs : St-Jean Port Joli, Kamouraska pour n’en mentionner que quelques-uns.

Parvenu à Rivière Du Loup, je me dirige vers l’est pour atteindre après une longue montée à travers cette ville le Parc Linéaire du Petit Témis. Piste cyclable aménagée sur l’ancienne voie ferrée, et qui porte le nom de Vélo Route #8.

Québec à vélo

Parcours plutôt plat en gravier fin et compacté qui m’amène après environ 135 km à la frontière du Québec et du Nouveau Brunswick à Edmunston après avoir longé le lac de Témiscouata, la ville de Degelis. Il y a quelques campings le long de la piste qui est très fréquentée. La piste est souvent en sous-bois, agréable fraîcheur en ce mois de juillet particulièrement chaud !

L'est du Canada à vélo

Depuis Edmunston, j’emprunte la route #2, la route transcanadienne, qui comporte un espace pour les cyclistes sur une bonne partie de son parcours vers Grand-Sault, Perth Andover, Hartland et son pont de bois sur le fleuve St-John que je suis jusqu’à Fredericton, capitale du N-B, et ville historique où fut signée la Confédération Canadienne en 1867.

Je me dirige ensuite vers Oromocto et Gagetown, Moncton, Memramcook, Amherst vers Middleton, Greenwood et Bridgetown où se tient la réunion annuelle des Forest d’Amérique, visite de Port Royal et de Grand Pré, sites de commémoration du Grand Dérangement, la déportation de 1755 à 1760 de plus de 10 000 Acadiens vers les colonies Américaines, les Antilles, l’Angleterre et les îles du Jersey.

Après quelques jours à visiter cette région historique, bassin de l’Acadie française au 17ème siècle, je reprends la route vers Kentville, Windsor et Sackville pour terminer à Halifax, port de mer important sur l’Atlantique d’où les convois maritimes partaient ravitailler l’Angleterre lors de la Seconde Guerre Mondiale. Ville historique avec sa forteresse sur les hauteurs, un port de mer fort actif et une vieille ville avec promenade sur les quais, animations diverses, lieu d’attache du Blue Nose, superbe voilier, brasseries, bars et restos de fruits de mer. Un musée fort intéressant sur la mer, les bateaux et les métiers et l’histoire de la ville vaut le détour pendant quelques heures en bordure du quai.

Ce trajet qui parcourt en partie 3 provinces canadiennes (Québec, Nouveau-Brunswick et Nouvelle Ecosse) permet de découvrir des paysages variées, des villes et villages attrayants, en suivant des fleuves et rivières où plusieurs hébergements, campings et restaurants facilitent la vie du cyclotouriste.

Rives du Saint Laurent à vélo

Quelques options supplémentaires pour votre voyage à vélo dans l’est du Canada (si vous en avez le temps et l’énergie)

  • poursuivre jusqu’à St-John avant de bifurquer vers Moncton;
  • visiter la Baie de Fundy et ses marées parmi les plus hautes au monde;
  • traverser sur l’île du Prince Edward avec une navette sur le pont de la Confédération et faire le tour de l’île en quelques jours.
  • en arrivant à Québec, un petit détour intéressant que je vous recommande chaudement : dirigez-vous vers l’est pour traverser sur l’île d’Orléans et en faire le tour : vous pourrez sur environ 65 km découvrir 5 magnifiques villages, maisons ancestrales, fermes magnifiques, kiosques de divers produits du terroir, la maison de Félix Leclerc, etc.
  • au retour vers la rive Nord du St-Laurent, ne manquez pas d’admirer en face de vous les chutes de Montmorency, plus hautes que celles de Niagara !
  • Et, tant qu’à y être, pourquoi ne pas remonter par la route au-dessus des Chutes et suivre la première route construite en Nouvelle-France ? Cette route vous mènera de Montmorency à Cap Tourmente, parc naturel de conservation où 2 fois par année, des centaines de milliers d’oies blanches et d’Outardes (Bernache du Canada) s’y arrêtent quelques jours pour se nourrir dans leur voyage migratoire du Nord Québécois vers les Carolines aux sud des USA. Vous découvrirez de nombreuses maisons ancestrales bien entretenues qui s’échelonnent à flanc de collines au-dessus du fleuve St-Laurent : c’est là et sur l’île d’Orléans que les premiers colons français se sont établis au 17è siècle et ils avaient une perspective imprenable sur le majestueux St-Laurent. Un petit détour d’environ 80 km aller-retour !

Bon voyage au Canada et appréciez ces régions pittoresques !


Alors, visiter le Canada à vélo, cela vous dit ?

Et si l’idée d’une aventure de quelques jours à vélo en France vous tente, allez faire un tour sur le nouveau site la Clacyclo. La Clacyclo est une aventure de 5 jours à vélo, qui aura lieu du mercredi 1er au dimanche 5 mai. Départ : Paris, arrivée : inconnue !

Ce que vous pouvez faire pour soutenir notre projet de promotion du cyclotourisme :

Allez hop, on s’inscrit à la newsletter des voyageurs à vélo

 

Plus d'articles sur le voyage à vélo :)

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>