Il y a quelques mois Pascal nous racontait son voyage à vélo jusqu’en Serbie, le long de l’Eurovelo 6. Grand cyclovoyageur, il est cette fois parti sur les chemins de Compostelle à vélo pour finalement rejoindre le Portugal, et nous raconte cette superbe expérience.

Pourquoi avoir choisi l’Espagne et le Portugal cette fois-ci ?

Trois raisons ont guidé ce choix de l’Espagne et du Portugal en 2017.

  1. Mon objectif est de parcourir et découvrir à vélo un maximum de pays européens.
  2. Après des randonnées très arrosées en 2016 en France sur la côte atlantique, en Belgique, au Pays-Bas et en Allemagne, je voulais rouler dans un pays où il fait beau. En presque un mois de randonnée, je n’ai eu qu’un jour de pluie, le premier au passage des Pyrénées.
  3. Je suis allé rendre visite à un ami de longue date qui retape son bateau à Lisbonne pour partir lui aussi à l’aventure.
Pouvez-vous nous décrire l’itinéraire de votre voyage à vélo en détails ? 

Itinéraire à vélo chemins de compostelle

J’ai parcouru 1650 km à vélo de St Jean Pied de Port à Huelva en Andalousie

J’ai parcouru 1650 km à vélo de St Jean Pied de Port à Huelva en Andalousie, en empruntant les chemins de Compostelle par Pampelune, Burgos, Zamora, Salamanque, puis, au Portugal, Castelo Branco, Santarem et Lisbonne.

Après Lisbonne, j’ai suivi la très belle côte portugaise, le long de l’Atlantique d’abord puis la Méditerrannée, avant de repasser en Espagne, en Andalousie, jusqu’à Huelva. Je suis remonté par des trains « Media Distancia », les TER espagnols, les seuls qui acceptent les vélos non démontés. Ils sont très confortables mais il ne faut pas être pressé : 4 jours pour rejoindre la France.

Détail de l’itinéraire :

St Jean-Pied-de-Port – Pampelune – Burgos – Zamora – Salamanque – Coria – Castelo Branco – Santarem – Lisbonne – Setubal – Sagres – Lagos – Faro – Huelva

Vous avez emprunté une partie du Camino Frances à vélo, quelles ont été vos impressions ?

C’est réellement une expérience et une découverte que de côtoyer la horde de pèlerins qui va à Compostelle. La plupart marche, formant un véritable défilé sur les 800 km du Camino Francés qui part de St Jean Pied de Port, et quelques uns, très minoritaires, le font à vélo. C’est une ambiance sur le chemin, avec un trajet ponctué de centaines de « Buen camino! » dans la journée, surtout quand on la passe à doubler les marcheurs, et c’est aussi une ambiance à l’étape, dans les dortoirs des auberges espagnoles et les restaurants qui affichent le menu « Spécial pèlerin ». Il y a aussi le rituel de la crédentiale, ce bout de papier qui ouvre les portes et que l’on fait tamponner lors des étapes et des visites.

On est saisi par le caractère internation